Tequila sunset !

2015-01-07_22.18.25

Ce soir-là je me sens fatiguée, éreintée par ma journée de taf…

Je décide d’aller boire un verre, j’ai besoin d’un truc fort pour me sentir vivante, j’ai l’impression que mes sens sont éteints.

Je me rends dans ce bar, quelques personnes y sont, trompant leur mornes existences avec des rencontres fortuites !

J’en suis à ma 3ème téquila, je me sens mieux, Il entre, je le vois de suite, il n’est pas spécialement beau mais je lui trouve un charme certain.

Il passe sa commande et s’assoit près de moi, je ne suis pas réceptive, je n’ai pas envie de lui parler, je n’ai pas envie d’un plan cul, banal, insipide, mais quelque chose me retient au bar, sa présence peut être, bien qu’il soit trop proche de moi, je ne sens pas mal à l’aise, il m’électrise !

Je décide de sortir fumer, il me suit, nous nous regardons sans un mot, je jette ma blonde, rentre, prends mon sac et m’apprête à partir !

Il me fixe, je comprends qu’il me prend en chasse, je me sens joueuse, je l’invite du regard.

J’arrive à ma voiture, il est quelques mètres derrière moi, je lui ouvre la portière, il grimpe !

Ce silence pourrait être pesant mais finalement …

Nous arrivons chez moi, la porte claque derrière nous, il me plaque au mur, il croit maitriser la situation, je sens sa main glisser sous mon pull, il me mordille le cou, il pense que c’est gagné !

Il m’emmène vers le lit, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a l’habitude de ce genre de trucs, je me sens vulnérable, il faut que je reprenne le contrôle, le poids de son corps m’écrase, il m’excite mais …

Nous basculons, je me retrouve sur lui, je décide de lui bander les yeux, je lui demande d’être docile, il ne répond pas alors je m’exécute.

J’attache ses mains ensemble, il se laisse faire, je me lève, recule pour admirer mon œuvre, ma proie, nue étendue le souffle rapide attendant la sentence !

Je retire mon soutien-gorge, je le chevauche en prenant soin de ne surtout pas toucher son sexe ! Je frôle son visage avec mes seins, il ouvre la bouche, je recule, il comprend mon jeu, je le laisse sentir mon cou, ma peau, il sent mes cheveux sur son corps, mon souffle sur son torse, sur son ventre, il est dur !

Je me dresse sur le lit je descends accroupie vers sa bouche, je le laisse lécher mes lèvres, mes poils, et mon excitation, je me cabre et saisis sa virilité à pleine main, il gémit, de plaisir, de douleur, d’impatience ou d’excitation je ne sais pas, mais sa langue entre en moi plus profond, il me baise avec sa bouche, et je lui serre les couilles !

Je ne veux pas jouir grâce à sa langue, je veux jouir sur sa queue, mais je lui interdis d’éjaculer !

Je frotte son gland contre ma chatte, il n’a aucun mal à y entrer, je le sens gonfler encore en moi, je recule au maximum mon bassin, et je bascule lentement mes fesses pour qu’il sente sa queue prisonnière, il halète, je sens qu’il peut venir, brusquement je me relève, il ne comprend pas !

Je laisse ma langue parcourir ses couilles et je le prends en bouche sans y mettre du mien pour que son excitation retombe, je le sens beaucoup moins optimiste et soudain je contracte tout, j’aspire, je joue avec ma langue sur son gland, je le comprime, je pose mes dents dessus, sans le mordre bien sûr mais avec suffisamment de force pour qu’il se demande ce qu’il va se passer, et il aime, il me le dit !

Je m’empale de nouveau sur sa queue, violemment, il lâche un cri, je le chevauche, c’est brutal, c’est bestial, je lui détache les mains, il me tient les hanches, je me sens venir, je continue, je gémis, il me dit qu’il veut me voir, je lui accorde ça et arrache le bandeau, il saisit mes seins et immédiatement jouit !

Je sens sa queue palpiter, je sens son sperme couler en moi, je me contracte, je vais jouir à mon tour, sur lui !

Je me réveille brusquement en plein orgasme, sans savoir réellement où je suis, je me tourne, je suis chez moi, dans mon lit, seule… Ce soir j’irai boire un verre !

Si tu as aimé mon texte vote pour moi en mettant +1 en commentaire.

Et si tu veux en savoir un peu plus sur moi, c’est par ici 😉 Margot

20141119_191735

Mots-Clés: ,